Un tourbillon négatif pour retrouver son « soi »

shutterstock_392100394

Par Natacha Watier

Je me trouve présentement dans un tourbillon de vents violents qui est en train de tourner du mauvais côté. Depuis quelques mois, c’est comme si mon cerveau faisait tout à coup marche arrière. Je sais ce que je dois faire, je prends les bonnes décisions pour moi les trois quarts du temps mais, depuis quelques temps, c’est comme si mon cerveau me jouait des tours. Ma pensée négative s’immisce, me dit qu’une fois n’est pas coutume, puis me voilà rendue à deux, trois ou quatre fois. C’est comme si je n’avais plus le contrôle sur l’interrupteur de ma pensée, qui se concentre maintenant sur ses mauvaises habitudes, simplement parce qu’un moment difficile est venu ébranler ma confiance.

Ce que je souhaite sincèrement, c’est retrouver le contrôle, celui que j’aime tant, qui me sécurise, celui qui m’aide à prendre les bonnes décisions et qui me permet de me sentir bien. J’aime me sentir en contrôle de tout ce qui se passe dans ma tête, surtout en ce qui concerne mon alimentation. Pourtant, certains évènements bouleversants m’ont récemment fait tellement de peine que de vieilles blessures sont revenues me hanter. Cela arrive d’ailleurs dès que j’ai un léger moment de faiblesse. En fait, j’ai de la difficulté à comprendre les personnes qui envient les autres simplement parce qu’ils arrivent à être heureux et à vivre sainement dans leur tête et dans leur cœur. Pourquoi faut-il déstabiliser ces gens et essayer de les détruire ou de les briser ? Le bonheur des uns ne devrait pas faire le malheur des autres. C’est comme si certaines personnes malheureuses avaient besoin de traîner les autres dans leur malheur pour qu’enfin tous se retrouvent dans ce tourbillon négatif.

Malgré tout, même si j’ai perdu le contrôle sur un aspect de ma vie, je l’ai repris sur un autre. Si mon alimentation en a souffert, je bouge maintenant plus pour atteindre une santé globale, comme si j’avais perdu un problème à 30% pour retrouver une solution à 80%. J’ai l’impression que ma tête et mon corps travaillent fort depuis quelques mois à rétablir l’équilibre entre ces deux aspects pour que je puisse avancer bien droite sur un chemin tracé d’avance. Oui, il est possible de tomber et de se relever. Oui, nous sommes tous des êtres humains, avec un cœur. Oui, la vie nous apporte des épreuves qu’on doit apprendre à surmonter. J’ai donc ce sentiment que ma tête m’incite à régler de nouvelles situations pour m’aider à retrouver mon chemin.

Depuis 2010, j’ai cheminé et j’ai changé énormément de choses dans mon quotidien; j’ai changé ma manière de penser sans perdre mes valeurs fondamentales et j’ai réglé beaucoup de choses dans ma tête et dans mon cœur. J’ai aussi appris à faire de meilleurs choix, qui sont maintenant devenus de saines habitudes.

Ce que j’essaie de vous expliquer, au fond, c’est que la vie nous apportera toujours des vents du sud, d’autres du nord, et même parfois de l’est et de l’ouest. Chaque fois qu’un vent brusque nous frappe, il est normal d’être ébranlé et même de trébucher à l’occasion. Il faut néanmoins apprendre à se relever et à retrouver son chemin afin de pouvoir enfin s’aimer et se choisir soi-même. Il faut arrêter d’attendre que les autres nous choisissent car, souvent, ces autres ne s’aiment pas non plus eux-mêmes. Commencez par vous aimer vous-même afin d’être ensuite en mesure de surmonter ces obstacles de la vie qui nous déstabilisent, mais qui deviennent de moins en moins dérangeants lorsqu’on prend la décision de ne plus se laisser secouer par tous les vents.

Il est certes normal d’être humain et de vivre ces moments difficiles. Il faut alors prendre un instant, se recentrer et demander de l’aide au besoin pour reprendre le contrôle de sa vie. Dites-vous bien que si vous êtes facilement ébranlable, c’est sans doute que vous avez encore des choses à régler afin de pouvoir atteindre la prochaine étape de votre vie. Ce n’est qu’après que vous pourrez construire ou solidifier une partie de vous-même telle que vous le désirez vraiment. Ces épreuves sont là pour nous faire grandir, nous faire prendre conscience de ce qui nous entoure et même pour stopper définitivement une chose qui nous blessait profondément.

Je ne vous dis pas qu’il s’agit d’un cheminement facile, bien au contraire. Souvent, les gens nous blessent sur des choses qui nous touchent profondément, ce qui vient briser notre confiance, notre cœur ou notre sécurité, dépendant de notre vécu ou de nos traumatismes personnels.

Généralement, je regarde vers l’avant et j’oublie ce qui se trouve derrière moi parce que je crois que la vie est à sens unique et qu’il nous faut semer des graines de beauté, d’amour et de partage. Je choisis de voir chaque personne comme un livre unique renfermant une histoire qui lui est propre, que ce soit une histoire fantastique, dramatique, d’horreur ou un conte merveilleux. C’est ce qui nous permet de montrer notre vraie couleur, mais aussi de grandir.

Une tranche de vie de Natou,  plus perso XX

 

Commentaires