Pour demeurer enraciné, rien de tel que de revenir à la base!

Depositphotos_74995925_original - copie

Pour demeurer enraciné, rien de tel que de revenir à la base!

Lorsque je rencontre de nouvelles personnes et qu’on en vient à discuter de nos emplois, je fais face à toutes sortes de réactions lorsque je mentionne que je suis instructrice de yoga. Plusieurs jurent qu’ils ne mettront jamais les pieds dans un studio, découragés par les images des vedettes sur Instagram qui nous sont proposées. Filiformes, capables de se tordre comme des bretzels sur leurs tapis, plusieurs croient à tort que les classes de yoga ne sont que pour les gens très flexibles. D’autres s’imaginent que nous passons notre temps assis en lotus, méditant ou entonnant des Mantras et qu’ils sont beaucoup trop stressés ou occupés pour demeurer attentifs sur une aussi longue période. Ces deux perceptions peuvent être vraies, mais ai-je besoin de dire que le yoga est beaucoup plus complet et va beaucoup plus loin que l’idée que l’on s’en fait ?

La mission principale que je me suis donnée en devenant instructrice de yoga est d’en démystifier la pratique et de la rendre accessible à tous, nonobstant l’âge, le poids ou l’expérience passé que l’on possède.

Dans ce premier billet de Blog pour le Magazine MA SANTÉ, un jour à la fois, et dans les prochains à venir, j’ai décidé de vous présenter en détails certaines postures de base, tant du point de vue technique, afin de bien les maîtriser, que du point de vue des bénéfices physiques qu’elles procurent.

Débutons d’abord avec la posture de la Montagne (Tadasana), qui est une posture de base en yoga, nous permettant d’améliorer son enracinement à la Terre et favorisant le retour au calme et le retour vers notre centre.

DSC_6145 - copie

Comment nous y rendre ?

  • En position debout, écartons les pieds sous les os des hanches en gardant les genoux souples et alignés avec le centre des pieds.
  • Répartissons également le poids de notre corps sur nos deux pieds.
  • Rétractons légèrement le menton vers la poitrine et allongeons la colonne vertébrale comme si nous étions tirés vers le haut à partir du sommet de notre tête.
  • Abaissons et détendons les épaules en ramenant les omoplates l’une vers l’autre afin de favoriser l’ouverture de la cage thoracique.
  • Laissons tomber nos bras de chaque côté de notre corps, les paumes tournées vers l’avant et les doigts tirés vers le sol.
  • Fermons finalement les yeux pour mieux observer.

 

DSC_6128 - copieDSC_6127 - copieBienfaits physiques : En plus de favoriser le calme physique et mental, la posture de la Montagne permet de prendre conscience de l’espace qu’occupe notre corps dans l’environnement ainsi que d’observer plus facilement l’alignement de notre corps et de le modifier au besoin. Cette posture permet également d’étirer en profondeur les muscles et les articulations du corps, tout en les renforçant, et de soulager le nerf sciatique. C’est une excellente posture à utiliser lorsque l’on semble perdre pied dans notre vie et que l’on ressent le besoin de se déposer en nous centrant davantage.

Dans mon prochain Billet, je vous présenterai la posture du Chien tête baissée, une posture fabuleuse que j’affectionne tout particulièrement.

 

 

Par Marie-Claude Santerre

*Marie-Claude Santerre est habillée par Vêtements Mandala

Commentaires