Ma ZAPPE et moi !

shutterstock_97171973

Par Sonia Tremblay

C’est quoi ça, ZAPPE  ????  C’est le petit nom que j’ai trouvé pour ma ZONE D’ACTIVATION DE PLAISIR, DE POTENTIEL ET D’ÉNERGIE !

Bon, pensez-vous, une autre affaire !  Elle sort ça d’où ? Et bien, j’ai compris quelque chose sur moi.  Tout simplement.  Parfois, ça nous tombe dessus sans préavis et on se dit: « Ah ben Tabourette! J’viens de comprendre! ».

Voici, pour la petite histoire:

Dimanche dernier,  je me sentais amorphe.  Comme si rien ne m’allumait vraiment.  Ma fille me demande si je suis fâchée parce que d’habitude je suis plus souriante…  Non, je réponds.  Peut-être juste fatiguée.  Pourtant, je sens aussi que je n’ai pas mon entrain habituel.  Tellement habituée de rouler à 100 à l’heure, la journée m’appartient et je ne sais pas quoi en faire.  Je me fais penser à André Sauvé dans un de ses monologues où, alors qu’il prend ses premières vacances depuis longtemps, tout le monde lui dit : « Profites-en ! »  C’est stressant pas à peu près de se sentir obligé d’en profiter  !

Bref, dans ces moments-là, il faut que je travaille fort avec moi-même pour identifier ce qui me ferait du bien.  J’ai été moi-même étonnée de me retrouver à laver toutes les fenêtres de la maison !  Et j’étais bien, heureuse et sereine!  Tout au long de ma tâche, qui n’est pas si excitante, vous en conviendrez, j’avais du plaisir.  Je chantais et j’étais impliquée dans ce que je faisais.  Même pas de musique !  C’est quand j’ai réalisé que la radio était éteinte et que j’étais branchée seulement sur moi et ma besogne que j’ai cliqué:  j’avais activé mon plaisir par les pensées que j’avais associées à cette tâche: je faisais quelque chose d’UTILE, je CONTRIBUAIS au bien COMMUN et j’en apprécierais le résultat au quotidien et surtout, SURTOUT, je me sentais fière de moi.  J’ai réalisé par le fait même que mes changements des derniers mois reposaient sur ces mêmes caractéristiques !  J’avais trouvé ma boussole !

shutterstock_94528657

Peut-on trouver sa ZAPPE en toutes circonstances ?  Hum, pas sûre.  Certaines situations ne peuvent certainement pas être abordées avec légèreté et détachement, c’est évident.  Mais l’objectif étant de s’en approcher le plus possible, même dans les épreuves les plus difficiles, comment peut-on faire en sorte qu’elles comptent, qu’elles trouvent un sens?  Une fois qu’on a compris et intégré ce qui façonnait notre ZAPPE, il est plus facile de s’en approcher…

Personnellement, ma « Zappe »  doit rencontrer les conditions suivantes:  Me sentir en harmonie avec mes valeurs et mes croyances,  sentir un bien-être avec les personnes qui m’entourent, me sentir libre et en mouvement  !  Si ça vous dit, faites l’exercice et observez votre vie.  Est-ce possible de vous rapprocher davantage de votre zone ?  Si oui, BOUGEZ !!!!

Tendresse, So♡

@vigoremvitalite

Commentaires